No -23- Chez Mgr. Paulin Pomodimo Archevêque de Bangui VD

Publié par Georges Mouillac

   Notre bain de jouvence...

     La messe dominicale,  en la cathédrale de Bangui... 

     Notre Dame de l'Immaculée Conception  ... toujours pleine! 

                                                                000093-copie-1.JPG  

   22A_00096-copie-2.jpg

     La chorale: accompagnée d'un clavier, guitares et percutions

     ... ça balance,  dans la ferveur.

           000090.JPG

                                     La cérémonie des offrandes...

          000091.JPG

                                               Les danseuses...

                                                              12A_00106.jpg  

  21A_00097.jpg

                         Les enfants de choeur à l'ancienne  (comme je le fus)

          000092.JPG

 

A la sortie de l'office, tandis que d'autres invoquent encore Notre Dame 

 nous ne manquons jamais de saluer parents et amis bien implantés,

 conseillers avisés pour la réalisation de notre projet.

                                                                DSC00245.JPG  

    DSC00258-copie-1.JPG  

                                    Un petit tour au presbytère s'impose...

          DSC00270-copie-1.JPG

     Nous y saluons le clergé autour d'un rafraîchissement 

     et retrouvons  Mgr. Paulin Pomodimo  

     dont l'archevêché situé dans le 7e arrondissement,

     se trouve à quelques encablures de la Maison de la Femme.

 

                           ***

     Je lui lance un tantinet taquin:

     "Monseigneur, l'église n'aurait-elle  pu nous offrir un terrain 

     pour l'implantation de la Maison de la Femme?"

     Sourire...  "L'église est pauvre",  me dit-il, "mais venez donc dîner demain soir, 

     et nous verrons comment vous apporter un soutien aussi modeste soit-il".

          vlcsnap-2010-09-23-09h48m55s55-copie-3.png

 Nous visitons l'archevêché de jour, et sommes accueillis 

 dans la nuit noire africaine...  par Mgr Paulin Pomodimo. 

  il nous offre de nous héberger,  moyennant un loyer ajusté

  lors de notre prochaine mission.

 

          000106.JPG

                               Promesse tenue l'année suivante.

                              *** 

    En 2009, le chancelier, monsieur l'abbé Bratt, 

    vient nous chercher à l'aéroport "Mpoko" 

     et nous installe dans une spacieuse villa dans l'enceinte de l'archevêché.

     Confort spartiate pour la plupart  des "moudjou" 

     car, hors mis les longues heures de coupures récurrentes d'eau et d'électricité

     dont sont victimes tous les Banguissois,

     nous bénéficions dans notre chambre d'une climatisation...

     Elle est si bruyante qu'il faut l'éteindre pour pouvoir dormir...

     d'une vieille gazinière et d'un frigo...  

    Mais bien que sa porte ne tienne que par un fil de fer, 

     oh miracle !!!  il fait des glaçons...

     Après tout ne sommes nous pas près du Bon Dieu?...

          _7A_00328-copie-1.jpg

              Nous avons une vue magnifique sur l'Oubangui-Chari 

                          ***

     Un petit serpent a élu domicile 

     derrière le fin grillage de la fenêtre de la salle de bain...

     Les cris de Marie Noëlle ont alerté  Gabin  notre jeune gardien qui l'a occis

     (il prit un malin plaisir à nous en apporter un ou deux tués autour de la maison,

     semblant nous dire "voyez comme je veille bien sur vous")

      Nous sommes à à peine 2 kms de notre chantier

     et pouvons nous rendre au travail à pied...

    ***********************

 

Nous avons sympathisé avec l'intendante, soeur Antoinette,

une missionnaire camerounaise

Elle nous vend nos cartes de téléphone et nous fait bien rire tous les matins.

_12_00215_2-copie-1.jpg

_17_00246.jpg

Travailler pour apporter un peu de bonheur...

C'EST BIEN!

Mais s'en accorder aussi,

C'EST INDISPENSABLE

POUR REUSSIR SA MISSION.

_15_00248_2.jpg

Alors... nous vous invitons à trinquer

A LA SANTE DE PAULINE !

 

MERCI à Monseigneur Paulin POMODIMO

au nom de Pauline Femme Centrafricaine

 

SINGILA MINGI MINGI, NA BA ALA AWE...

 

***

 

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :